Sport17.fr > Actualités Handisport > Pernelle veut déployer ses ailes
 
 

Handisport

Pernelle veut déployer ses ailes

0 commentaire
 

Dimanche 16 Decembre 2012

Pernelle veut déployer ses ailes
 
Pernelle veut déployer ses ailes

A 20 ans, Pernelle Marcon souhaite relever le défi de sa vie en retrouvant les terrains de sport quelques mois à peine après une amputation.

En mars dernier, la jeune Pernelle Marcon a vu sa vie basculer de manière radicale. Après 6 mois passés au Pérou et de retour en France,elle buvait un verre avec des amis et fût prise de symptômes qui l'obligèrent à se rendre aux urgences. Urgences que rappela sa mère le lendemain pour savoir ce qu'il en était. Pour s'entendre dire que Pernelle avait contracté un méningocoque purpura fulgurant. Maladie avec pour conséquence l'amputation tibiale des jambes de la handballeuse de 20 ans et d'une partie de ses mains. Car Pernelle Marcon était une handballeuse connue et reconnue dans la région Poitou-Charentes. Le handball, elle l'aura débuté à 6 ans avant d'être repérée à 14 ans et d'intégrer le Pôle Espoirs du club d'Angoulême. Club qui lui aura permis de goûter au haut niveau puisqu'elle aura évolué 2 saisons en Nationale 1 sous les couleurs du PEC Poitiers Handball. Après avoir aussi porté le maillot du HBCC Celles-sur-Belle et celui d'Aunis 17.

Le 17, département où elle est au jour d'aujourd'hui puisque Pernelle Marcon habite désormais Surgères. Mais doit se rendre 3 fois par semaines à Niort pour y poursuivre sa rééducation. Au centre de rééducation fonctionnelle et de réadaptation du Grand Feu. 4 mois après avoir démarré sa rééducation de façon digne et très courageuse, Pernelle Marcon, habitée par un mental d'acier, a réussi à remarcher. Petit miracle ? En tout cas, bien entourée par ses nombreux amis et bien aidée par le personnel du centre du Grand Feu de Niort, Pernelle Marcon s'est découvert d'autres objectifs et buts autres que les gestes du quotidien. Elle souhaite désormais se remettre à courir. Mais a, pour celà, besoin de prothèses. Prothèses qui ont un coût surtout pour une personne désormais handicapée physique et qui mène, en parallèle, des études à la faculté de lettres de Poitiers. "Ca me coûte 20000 euros et, bien évidemment, je n'ai pas les moyens" raconte Pernelle. Un peu fou son rêve ? Non et même légitime et compréhensible après les évènements de vie qu'a connu Pernelle Marcon.

Son appel a été relayé par ses amis, par Philippe Croizon, celui qui, amputé aussi, a réussi à relier les 5 continents à la nage et par les médias pictocharentais ce mardi. Pernelle s'est, en effet, exprimée sur les ondes de France Bleu La Rochelle puis devant les caméras de France 3 Poitou-Charentes. Redonner le sourire à Pernelle pour Noël, ses amis tentent de le faire en relayant son message via facebook, les différents réseaux sociaux et en faisant connaitre son blog. Pernelle Marcon, son histoire, elle la racontera de nouveau le vendredi 21 décembre à Celles-sur-Belles où elle donnera le coup d'envoi de la rencontre opposant son ancien club au Metz Handball actuel leader de LFH en 8ème de finale de Coupe de France où elle sera présente, après avoir accepté l'invitation du club de Celles-sur-Belle, afin de tenter de récolter des fonds.

Cette solidarité devrait aussi prendre forme du côté de Poitiers puisque le PEC Poitiers Handball devrait organiser un tournoi de solidarité en l'honneur de Pernelle Marcon en février ou mars prochain avec date à confirmer. Pour ceux qui ne pourront être présents à Celles-sur-Belle vendredi prochain, deux liens dont le blog de la courageuse Pernelle Marcon : www.pousserdesailes.blogspot.fr

Handisport - - Pernelle veut déployer ses ailes

Nicolas Cartier
 
Ajouter un commentaire